Spécifications ergonomiques

En ergonomie, l'homogénéité est un principe et
les spécificités doivent être justifiées.
Crédit photographique : © Arié Botbol

© Arié Botbol

Concevoir une application, c'est donc souvent définir les principes généraux de navigation, de structuration des menus, des écrans, les modalités de saisie... en fonction des besoins et souhaits des utilisateurs.

Spécifier une ergonomie, ce n'est donc pas choisir une couleur de fond (ah ! les débats interminables sur les choix de couleurs), ou préciser le cas d'utilisation d'un bouton radio par rapport à une case à cocher : des normes existent pour cela... même s'il est souvent nécessaire de les rappeler.

Spécifier une ergonomie, c'est plutôt analyser les activités des utilisateurs, leur séquencement, connaître le vocabulaire utilisé, identifier les conditions d'utilisation... et en fonction de ces éléments, concevoir l'interface d'une application.

Nous aimons

  • Les normes, lorsqu'elles favorisent l'homogénéité dans une application ou entre applications,
  • Les standards, parce qu'ils nous évitent de réinventer ce qui existe,
  • Les spécifications illustrées par une maquette, conçue et testée avec les utilisateurs.

Nous n'aimons pas

  • Les normes, lorsqu'elles empêchent de trouver des solutions adaptées à des problèmes particuliers,
  • Les "bibles" ergonomiques, lorsqu'elles essaient de tout décrire, de tout figer... en oubliant la nécessaire adaptation aux spécificités de l'activité.