Conception d'interface

Nous adorons concevoir des interfaces légères et élégantes, adaptées aux tâches des utilisateurs.
© Arié Botbol

© Arié Botbol

 

Et c'est parce que nous avons vu trop d'applications-cathédrales, d'organisations contraintes par un outil, d'utilisateurs mal à l'aise avec une conception même intelligente, que nous partons systématiquement des besoins, actuels ou projetés, des utilisateurs.

Et c'est parce que nous connaissons les contraintes techniques que nous pouvons collaborer efficacement avec les développeurs.

Nous aimons

  • Le maquettage : montrer plutôt que dire...
  • Rencontrer les utilisateurs pour prendre en compte les processus métiers spécifiques.
  • Une phrase de Steve Jobs "Bien souvent, les gens ne savent pas ce qu'ils veulent avant qu'on le leur montre".
  • La paresse : ne rien avoir à expliquer à un utilisateur.
  • La simplicité : le fil à couper le beurre, utiliser les standards...

Nous n'aimons pas

  • Dire sans montrer : les spécifications de 472 pages que nul ne comprend vraiment, à part celui qui les a écrites.
  • Concevoir une interface "en chambre", sans rencontre avec les utilisateurs.
  • Imaginer des solutions sans les faire tester par des utilisateurs.
  • Les formules trop souvent entendues : "Y'a qu'à...", "Ils n'auront qu'à...", "On leur dira que...".
  • Le simplisme, qui conduit à nier une complexité réelle pour imposer une solution, les solutions trop rapides pour être fiables.