Ergonomie

Quoi que nous fassions, l’ergonomie est au cœur de nos méthodes, de nos conceptions et de nos réalisations, parce qu’un outil ne vaut que pour ceux qui l’utilisent.

Crédit photographique : © Arié Botbol

© Arié Botbol

Tout le monde le sait mais quelques-uns l'oublient : l'ergonomie ne se réduit pas à la forme des boutons ou à la couleur de fond. Il s'agit d'observer les tâches et l'activité des utilisateurs et d'en déduire une organisation efficace et plaisante des processus et des écrans.

L'ergonomie est un principe transverse à toutes nos activités mais aussi un domaine spécifique d’intervention :

 

Nous aimons

  • Les applications ergonomiques, qui nécessitent moins de formation, moins de documentation, moins de support.
  • Montrer plutôt que dire : des maquettes qui permettent aux utilisateurs de réagir simplement et de contribuer à la conception,
  • Connaître, comprendre et projeter les besoins des utilisateurs.
  • Les standards lorsqu’ils permettent aux utilisateurs de s’approprier immédiatement leur outil.
  • L’innovation, lorsqu’elle est immédiatement assimilable par les utilisateurs.
  • Montrer la simplicité (80% des cas d’utilisation) et cacher la complexité (les autres 20%).
  • Les interfaces ergonomiques ET belles.

Nous n'aimons pas

  • Les applications à la conception "théorique", impressionnantes techniquement, et éloignée des besoins, pratiques et contexte de travail des utilisateurs.
  • Les spécifications de 734 pages, que nul ne peut valider, hormis celui qui les a écrites.
  • Confondre les besoins exprimés par les utilisateurs et ceux imaginés par leur encadrement.
  • Les standards lorsqu’ils imposent des mécanismes ergonomiques peu efficaces.
  • L’innovation impressionnante mais réservée à quelques utilisateurs avancés.
  • Montrer toutes les possibilités d’un système et rendre confuses les utilisations les plus courantes.
  • Les identités graphiques superbes, lorsqu’elles nuisent à l’ergonomie du site.